Quels sont les problèmes de comportement les plus courants chez les enfants ?


Éviter et prévenir les problèmes avant qu'ils ne surviennent est une façon beaucoup plus intelligente que de les affronter lorsqu'ils surviennent, surtout si les problèmes sont comportementaux et récurrents.

Les principaux problèmes du comportement de l’enfant :

  • Jalousie
  • Envie.
  • Entêtement
  • Désobéissance.
  • Agression
  • Nervosité.
  • Mensonge
  • Vol
  • Peurs
  • Stress
  • Timidité
  • Anxiété.
  • Honte,
  • Pleur
  • Introversion
  • Silence facultatif
  • Difficultés scolaires
  • Bégaiement
  • Refus d'aller à l'école,
  • Se mordre les lèvres
  • Se ronger les ongles
  • Sucer les doigts
  • L'énurésie nocturne
  • Défécation involontaire
  • Jouez avec les parties génitales
  • Mobilité et hyperactivité accrues

Quels sont les moteurs et les facteurs du comportement chez les enfants ?

  • L’instinct : comme la faim, la soif et la recherche de sécurité.
  • Appartenance sociale : Aime partager et communiquer avec les autres et attirer leur attention.
  • Curiosité : l’enfant aime découvrir l’inconnu.
  • Le jeu : c’est l'une des exigences de développement de l'enfant, il doit donc le rechercher et le pratiquer,.
  • Imitation et simulation d’autrui : Les modèles jouent un rôle dans l'orientation du comportement.

Quelles sont les causes les plus courantes des problèmes de comportement chez un enfant?

    • Certains problèmes de santé physique ... tels que les troubles des glandes, une mauvaise digestion, une carence en fer et une anémie.
    • Cruauté excessive.
      • Choyer excessivement.
    • Vouloir s’affirmer.
      • Manque d’égalité entre les enfants.
      • Le père et la mère n’ont pas la même vision de l’éducation.
      • Problèmes conjugaux
      • Absence d'amour au sein de la famille, sentiment de privation émotionnelle et absence de parent.
comportement

Quelles sont les méthodes de traitement traditionnelles ?

Ce sont ces mauvaises méthodes utilisées par de nombreuses familles et qui affectent généralement l'enfant physiquement et psychologiquement (violence contre les enfants), notamment :

  • Frapper
  • Cris et insultes
  • Colère
  •  
  • Distinction et comparaison entre les enfants
  • Intimidation, et menaces
  • Emprisonnement et expulsion
  • Ironie et moquerie
  • Brûlure ou châtiment physique

Quels sont les dommages des méthodes traditionnelles ?

  • Anomalies physiques comme des fractures et brûlures
  • Dommages à la santé tels que fièvre et douleur
  • Troubles du comportement de toutes sortes
  • Problèmes scolaires et retards scolaires
  • Peurs et anxiété psychiatriques
  • Troubles sociaux et hostilité

Quelles sont les alternatives à la méthode traditionnelle ?

Ce sont les moyens acceptables et capables de modifier le comportement des enfants sans leur causer de préjudice physique ou psychologique.

Le traitement palliatif

C’est un traitement qui vise à modifier le comportement d’un enfant sans porter atteinte à son estime de soi.

Pour mener à bien un traitement palliatif, il faut :

  • garder le sang froid face à la colère de l'enfant, ou lorsqu'un comportement indésirable apparaît
  • Faire semblant de s'en préoccuper et cette idée signifie l'ignorer et c'est une des alternatives punitives
  • Que nous acceptons l'enfant avec tous ses défauts et ses comportements inacceptables
  • Nous n'intervenons que lorsque nous voyons l'enfant tenir un objet tranchant et quand il compte ou veut se faire du mal ou le faire à quelqu'un ou quand il veut jouer avec l’électricité ou le feu ou être dans un endroit dangereux comme la surface ou derrière la voiture ou sur la voie publique.
  • Il ne faut pas beaucoup se soucier de ce que les autres nous disent, nous entendrons ces phrases comme : ce n’est pas bon de laisser son fils se comporter de la sorte, ou cette fille est mal disciplinée ou encore à leur place je ne laisserai pas mon enfant faire cela.
  • Le soutien psychologique et moral, le sourire et le contentement sont plus importants que le soutien matériel ou un cadeau, mais ne perdez pas de vue de donner à l'enfant des récompenses et des cadeaux après un succès,
  • En traitement palliatif, vous devez utiliser le planning de surveillance du comportement quotidien dans lequel vous enregistrez vos notes quotidiennes afin de découvrir s’il ya une amélioration ou non.
  • Ne vous attendez pas à ce que l'enfant s'améliore très rapidement en appliquant simplement les instructions, mais il faut être patient. après plusieurs semaines, l'amélioration commencera progressivement.

L’utilisation d'un langage positif

Nous devons abandonner d’utiliser le langage négatif avec l'enfant, ce qui peut parfois ruiner sa vie et constituer une pression psychologique sur lui et cela augmente son entêtement et la répétition du problème. Habituellement, nous utilisons le langage négatif avec nos enfants quand nous constatons un comportement que nous n’approuvons pas. Nous lui disons par exemple :

Si vous n'entrez pas dans la salle de bain, je ne vous aimerai plus.

si vous entendez mes paroles, Dieu ne vous aime pas, et vous n’irez pas au Paradis, etc.

Ces expressions négatives nuisent à l'enfant et n'aident pas à résoudre le problème. Pire elles sont pareille à la violence physique .au lieu d'utiliser un langage ou des expressions négatifs, utilisons des expressions ou un langage positifs. Dites à l'enfant par exemple :

Quand vous faites cela, venez à moi, pour vous embrasser, ou vous donner le chocolat que vous aimiez.

Quand vous finissez vos devoirs nous allons faire des courses et acheter un cadeau.

Il ne faut pas intimider l'enfant, ou le menacer en utilisant le langage du pouvoir et de l'autorité. Nous devons plutôt utiliser le langage de l'encouragement et de la motivation