Dix conseils pour aider votre enfant à faire face au stress

Dix conseils pour aider votre enfant à faire face au stress

Le stress est un élément naturel de la vie d’un enfant. Cependant, lorsqu’il devient accablant, il peut devenir plus qu’un simple épuisement mental. Il peut être néfaste pour la santé de votre enfant.Leur stress peut leur faire faire des cauchemars et leur faire perdre confiance en eux.

Les parents et les enseignants ont la responsabilité de donner l’exemple de comportements et d’enseigner les compétences qui permettront à nos enfants d’être productifs, de s’accepter, d’être en bonne santé et, surtout, d’être résistants.

Dans cet article, je vous donne des conseils sur la manière dont les parents peuvent aider leurs enfants pendant ces périodes difficiles.

Ne critiquez pas votre enfant.

En tant que parents, il est important que nous ne critiquions pas trop souvent nos enfants. Cela peut les amener à craindre l’échec et à ne même pas essayer d’accomplir certaines tâches.

Gardez-les motivés en le félicitant aussi souvent que possible, lorsqu’il accomplit bien quelque chose, cela renforce son estime de soi. Au lieu de crier sur l’enfant quand il est méchant, essayez de lui parler comme à un adulte.

Soyez présent auprès de votre enfant

Accordez à vos enfants une attention régulière, concentrée et totale. Cela, plus que toute autre chose, communique votre amour inconditionnel. Aidez votre enfant à comprendre une situation stressante en lui expliquant ce qui se passe dans un langage simple et rassurant. Offrez-lui de la compréhension, du soutien et beaucoup d’affection.

Compréhension et acceptation de soi

L’estime de soi est une estimation réaliste de vos propres capacités et de votre valeur. Les personnes qui ont une grande estime de soi sont productives, réactives, imaginatives et attentives aux besoins des autres. Encouragez vos enfants à développer leurs aptitudes et intérêts naturels. Mettez-les sur la voie de la réussite. Donnez-leur les moyens d’être plus responsables.

Pensée constructive

Nous sommes ce que nous pensons. Remplissez votre langage avec des déclarations qui aident vos enfants à voir le changement de manière positive, à considérer l’adversité comme gérable, à persister jusqu’à ce qu’ils réussissent et à s’orienter davantage vers les besoins des autres. Préparez vos enfants à la réalité que les autres ne pensent ou ne croient peut-être pas comme eux. Apprenez à vos enfants à identifier les sentiments positifs et négatifs en eux-mêmes et chez les autres. Remplacer la pensée destructrice par une pensée constructive augmente l’estime de soi et améliore la capacité d’adaptation.

La prise de décision

Pour prendre une bonne décision, il faut être capable de générer des solutions alternatives à un problème, de prévoir les conséquences, d’envisager le problème du point de vue des autres et de réfléchir à la manière de mettre en œuvre des alternatives pour parvenir à une solution. Des enfants de quatre ou cinq ans peuvent généralement générer des solutions de rechange et prédire les conséquences, mais les compétences avancées en matière de prise de décision viennent plus tard. Donnez l’exemple d’une bonne prise de décision à vos enfants. Montrez aux enfants comment les personnages des histoires prennent des décisions. Laissez vos enfants prendre leurs propres décisions chaque fois que cela est possible.

Stratégies de gestion du stress

Aidez votre enfant à trouver des moyens sains de soulager son stress en .Il n’est pas trop tôt pour enseigner aux enfants des exercices de relaxation physique comme les techniques de respiration, certaines formes de méditation, l’imagerie et les exercices de relaxation musculaire. Aidez vos enfants à apprendre à reconnaître leurs propres déclencheurs et réactions au stress, et à identifier les méthodes de relaxation qui leur conviennent le mieux. Et aidez vos enfants à rire : lisez des histoires drôles, regardez des comédies adaptées à leur âge et riez de leurs blagues. Encouragez-le à participer à des activités physiques ou en écrivant dans un journal, par exemple.

Une bonne alimentation et de l’exercice

Une bonne alimentation optimise le fonctionnement de votre corps et de votre esprit. Un esprit qui fonctionne bien et un corps sain augmentent notre estime de soi et notre résilience. Faites du sport et des loisirs une affaire de famille. Si vos enfants vous voient faire de l’exercice, ils seront plus enclins à en faire eux-mêmes et à développer une habitude positive pour la vie.

L’engagement envers des objectifs personnels et sociaux

L’engagement à atteindre des objectifs donne un sens et une valeur à la vie, et une raison d’être. Les enfants doivent avoir plus d’un objectif et leurs objectifs doivent être réalistes. Apprenez-leur à faire preuve de souplesse dans la manière d’atteindre leurs objectifs et aidez-les à apprendre la persévérance lorsque les progrès sont lents.

Compétences sociales et soutien social

Des relations saines renforcent l’estime de soi et protègent contre les effets négatifs du stress. Aidez vos enfants à prendre conscience d’eux-mêmes et à voir les situations d’un autre point de vue. Apprenez-leur à gérer positivement les conflits et les désaccords.

Les enfants résilients deviennent des adultes qui ont un sentiment de contrôle, une vision positive du changement et une capacité à trouver un sens et une valeur à la vie. Cela ne décrit-il pas le genre de personnes que vous souhaitez voir diriger le monde à votre retraite ?

Consultez les spécialistes

Lorsque les efforts déployés à la maison échouent, demandez l’aide extérieure d’un pédiatre ou d’un psychologue pour enfants.

En conclusion, j’essaie toujours de traiter mes propres enfants de manière équitable et détendue. Je veux qu’ils sachent que je suis fier d’eux, même s’ils ne réussissent pas à cent pour cent à l’école. S’ils font des cauchemars, je veux en comprendre les raisons et briser le cycle. J’essaie de comprendre ce qui préoccupe chaque enfant et j’essaie ensuite de les aider à trouver une solution