Comment faire pour résoudre les problèmes avec les adolescents

Image parOrna Wachman de Pixabay

L’adolescence commence normalement vers l’âge de 11 ans pour les filles et 12-13 ans pour les garçons et se termine à l’âge de 20 ans ou plus pour certains. C’est la période la plus fondamentale et la plus compliquée de la vie d’un homme ou d’une femme. C'est durant cette période d'adolescence que les changements physiques s'opèrent. La pilosité qui se développe, la voix qui mue, le corps qui change... L'ado se retrouve perturbé par toutes ces modifications qu'il ne contrôle pas. C'est alors que les parents doivent s'armer de patience et redoubler d'attention vis-à-vis de leur ado en crise.  La crise d’adolescence marque un besoin inné de devenir autonome et de se séparer de ses parents . Elle marque aussi l’envie d’exister, de s’envoler, de choisir et de décider, tout en restant confortablement installés dans le confort de toujours. Les émotions ont tendance à s’extérioriser avec ferveur ou au contraire à être refoulées pour mieux rejaillir plus tard .

Dans ces situations, d'autres conditions peuvent exister et exacerber les attitudes trop volontaires de votre adolescent. Cela pourrait même provenir d'un déséquilibre chimique dans le cerveau ou d'un trouble d'apprentissage. Le bonne nouvelle est qu'il existe des solutions. Votre adolescent n'est pas un démon, mais une personne que vous aimez qui a besoin de votre assistance.

Dans cet article, vous apprendrez comment votre adolescent voit sa vie et comment pense-t-il. vous apprendrez aussi quelques étapes indispensables à la résolution de ce problème.

COMMENT UN ADOLESCENT  PENSE

Les adolescents ne sont pas comme nous les adultes, ce sont des jeunes qui pensent différemment de nous. D'une part, ils n'ont pas la vaste expérience et les connaissances développées par les adultes au cours de leur vie. Deuxièmement, ce sont des pages blanches à chaque nouvelle expérience, ils apprennent des choses comme être assis, debout, marcher, parler, raisonner, partager, comprendre, etc. Donc, si votre adolescent vous dit qu'il ne veut pas sortir ou qu'il n'a pas envie de nettoyer sa chambre, cela vient de son lieu égocentrique où il vit, jusqu'à ce qu'il apprenne qu'il existe un autre moyen d'agir.

Un adolescent qui voit le monde ainsi, au quotidien, est non seulement provocant, mais très probablement aussi en désordre.

 Qu'est-ce qui pourrait pousser votre adolescent à adopter un tel comportement?

• pression et / ou rejet de la part de ses pairs (intimidation, taquineries, drogue, sexe, alcool ou autre)

• expériences traumatiques passées (abus physique ou sexuel, par exemple, avec ou sans la connaissance du parent)

• Conflit avec les parents (attentes des parents, séparation, divorce ou remariage)

• Problèmes d’image corporelle (développement trop rapide ou pas aussi rapide que leurs pairs)

• Problèmes au sein de la fratrie (rivalité dangereuse entre frères et soeurs, intimidation, etc.)

Cela comprend également de nombreux types de situations à prendre en compte avec votre adolescent. Les adolescents peuvent se placer dans des attentes irréalistes et se sentir trop gênés pour vous dire quand quelque chose se passe avec eux. En conséquence, ils essaient de gérer eux-mêmes et le comportement de défi est un résultat.

Les parents ne sont pas des lecteurs d'esprit. Cela peut pousser davantage votre adolescent à penser que vous n’y accordez pas suffisamment d’importance pour savoir s’il a des problèmes.

Une autre partie du comportement provocant pourrait être due à des déséquilibres chimiques dans le cerveau ou à des handicaps. Votre adolescent pourrait souffrir de:

• Troubles anxieux (TDA, TDAH, ODD, attaques de panique ou autres)

• dépression (dépression bipolaire ou dépression clinique)

• Troubles d'apprentissage (dyslexie, trouble du spectre autistique ou autre)

N'importe lequel de ces problèmes peut aggraver le problème de la gestion de situations émotionnelles. Saviez-vous que jusqu'à 5% des adolescents ont une dépression clinique? Cela semble petit, mais suscite de vives inquiétudes lorsque vous parlez de jeunes. Leurs raisons de dépression pourraient être héréditaires, mais elles sont plus irritables que tristes.

Qu'est-ce que ODD?

Le trouble oppositionnel provocateur (ODD) est une condition médicale qui doit être diagnostiquée par un clinicien professionnel. Comme nous l'avons dit, tous les adolescents traversent une phase de défi au cours de leurs années de formation. ODD est quelque chose de différent. Ce n’est pas une phase, mais un ensemble continu de comportements qui ne se résolvent pas ou ne s’améliorent pas, mais se détériorant progressivement, en particulier s’ils ne sont pas traités par le biais d’une formation et d’une modification du comportement des parents et des adolescents.

Un adolescent atteint d’ODD  présente au moins un de ces symptômes chroniques presque quotidiennement pendant au moins six mois:

• enclin à utiliser un mauvais langage

• perdent facilement leur sang-froid

• Discuter avec des adultes, y compris leurs parents (ils croient être égaux aux adultes)

• Refuser de se conformer aux demandes de leurs parents, de leurs enseignants et d’autres adultes

• gêner les autres volontairement

• Parlez aux adultes

• Blâmer les autres pour leurs problèmes et n'accepter aucune responsabilité pour leurs actions

• sont facilement ennuyés par d'autres personnes, y compris des amis et des membres de la famille

• Montrer un comportement vindicatif sur les affronts perçus

• En colère tout le temps

• Envie des autres

Ces adolescents croient que c'est leur droit de faire ce qu'ils veulent. Si quelque chose leur déplaît, ils se déchaînent jusqu'à ce qu'ils réussissent. Pour eux, le comportement rebelle est une norme plutôt qu'une exception à la règle. Le danger ici est que ces schémas se perpétuent jusqu'à l'âge adulte où leur comportement pourrait devenir violent et entraîner des problèmes au travail et avec la loi.

ÉTAPES À SUIVRE AVEC UN ADOLESCENT DÉFIANT

Ne soyez pas trompé. Vous devez vous occuper de l'adolescent que vous avez. Comparer le comportement de votre adolescent à celui de vos amis ne résoudra pas le problème. Vous aimez votre adolescent et parce que vous l'aimez, ces types de comportements destructeurs doivent être brisés. En tant que parent, vous savez que c’est pour leur bien, maintenant et à l’avenir. Ils comptent sur vous.

Apprenez à comprendre votre adolescent :

 Dans le cas d'adolescents rebelles, c'est presque aussi important que de les aimer. En fait, c'est l'expression de votre amour pour eux. Découvrez comment ils pensent et pourquoi ils pensent comme ils le font. Si vous en avez besoin, faites appel à un psychologue ou à un psychiatre pour aider votre famille à faire le tri dans les dégâts et à aller au fond des choses afin que chacun puisse vivre une vie plus productive.

Évitez de crier :

 Lorsque ton sang commence à bouillir, éloigne-toi de la situation. Au lieu de donner à votre adolescent ce qu'il veut (ce qui vous dérange), quittez la zone et reprenez la discussion lorsque vous pourrez maîtriser vos émotions.

Écoutez votre adolescent :

 Entre ces cris et ce double langage, vous découvrirez pourquoi ils réagissent et agissent de la sorte. L'écoute active permet également de compartimenter vos émotions lorsque vous recherchez les informations dont vous avez besoin pour aider votre adolescent.

Renforcement positif :

 Votre adolescent recherche le pouvoir et ne se soucie pas de savoir si ses extrémités sont négatives ou positives. Assurez-vous qu'ils seront positifs grâce au renforcement. Offrez des encouragements, des éloges, une validation et même des récompenses pour les comportements positifs qu’ils manifestent. Réduisez leur pouvoir dans le domaine négatif en refusant de céder à leurs demandes ou en produisant les résultats négatifs souhaités.

Réorienter ses énergies  :

Pensez à la dernière fois où vous avez été fou. Votre cœur bat la chamade, vos muscles sont tendus et vous semblez avoir beaucoup d'énergie en excès. La même chose vaut pour votre adolescent. Utilisez des moyens productifs pour brûler cette énergie qui n’implique pas de comportements négatifs. Apprenez-leur à utiliser l'exercice (jouer au basket-ball, à la course, au vélo, au saut d'obstacles, etc.) pour calmer le stress. Le mouvement physique satisfait l'envie de lancer ou de frapper quelque chose tout en vous laissant redescendre sur terre.

Établissez des limites et respectez-les : 

Les adolescents ont besoin de faire réagir leurs parents pour leur faire partager leurs moments difficiles, mais aussi pour les contrarier. En les provoquant, ils vérifient qu'ils tiennent encore vraiment à lui.
Mais votre adolescent a-t-il pour autant le droit de sortir tard le soir ou de claquer la porte de sa chambre ? C'est à vous de définir les paroles et les actes qui vous paraissent inacceptables. peu importe la triste histoire que votre adolescent raconte, vous leur ferez savoir comment les choses fonctionnent dans la vie réelle.

Renoncer à être parfait

"Etre des parents parfaits, c'est presque impossible à faire. Ce serait même dramatique. Si vous avez une image claire et préconçue de ce qu'est votre rôle, alors vous serez trop stricts, en dehors des réalités. Les parents font des erreurs d'adaptation et dans ce cas, mieux vaut l'avouer à votre ado. On peut très bien lui dire "écoute, on fait ce qu'on peut, on ne comprend pas tout, mais on essaie". Françoise Rougeul, psychanalyste et thérapeute familiale

Respecter son intimité

Votre adolescent/ adolescente a le droit au respect de son intimité, pensez-y avant de lui faire des remarques sur son petit ami ou de lui prendre de force un rendez-vous chez le gynécologue... S'il est clair que les parents doivent énoncer des règles claires, il ne faut pas non plus en faire trop en essayant de régenter tous ses actes et propos. Certains sujets, notamment l'amour et la sexualité, sont délicats.

Accepter d'avoir le mauvais rôle

Les adolescents prennent parfois un malin plaisir à se moquer de leurs parents, à souligner leurs défauts ou leurs moindres erreurs. Des remarques parfois difficiles à accepter ! Accepter de ne pas être à la mode, de ne pas partager ses opinions, c'est bon pour lui !

Contractualiser les choses


Dans certaines situations, il peut être utile de régler les choses avec une sorte de contrat. En adoptant cette attitude vous allez aider votre adolescent à grandir et à s’épanouir. Par exemple, il peut aller faire la fête chez des amis car vous avez confiance en lui, mais il doit vous donner l’adresse et le numéro de téléphone de l’endroit où il va et vous indiquez vers quelle heure il sera rentré. Une manière aussi de le responsabiliser.