Ce qu'il faut savoir sur le comportement

Introduction :

  L’homme est un être sociable. Il vit et passe la majeure partie de sa vie au sein d’un groupe. Il affecte le comportement de son groupe et le sien est déterminé par le comportement de sa communauté.

Dans cet article nous allons savoir ce qu'est un comportement, comment l'acquérir et ce qui l’affecte. 

Qu’est ce que le comportement?

Le comportement est une activité physique, mentale, sociale ou émotionnelle d’un être suite à une relation dynamique et une interaction entre lui et son environnement .Le comportement est une réponse à certains stimuli. C’est aussi est une des propriétés initiales des êtres vivants. Il s'apprend par la socialisation et implique un contact social. 

La Socialisation est une interaction sociale et un ensemble de règles qu’un individu reçoit dans les différentes étapes de sa vie depuis l’enfance à la vieillesse à travers sa relation avec les différents groupes qu’il côtoie (famille, école, quartier, collègues ... etc.)

Le processus de socialisation contribue également à réconcilier les motivations de l'individu avec les désirs et les intérêts des autres. La socialisation a un rôle essentiel à jouer dans la détermination du comportement de l’individu et dans la construction et le développement de sa personnalité.

Comment apprenons-nous le comportement?

Nous apprenons le comportement par :

L'apprentissage efficace :

Les réponses souhaitées sont renforcées et l'individu sait que ce comportement est conforme au standard souhaité et l’apprend.

L’éducation directe :

Elle consiste soit à permettre, approuver ou renforcer un comportement souhaité soit à  réprimander un comportement inapproprié et ce par le moyen de geste et/ou de directives verbales.

Apprentissage accidentel :

Parfois l'enfant emploie des mots ou des phrases qui ne sont pas polis et qui suscitent malheureusement le rire des adultes. Cette réaction des adultes encourage à s’approprier ce comportement et continue ainsi à utiliser ces types d’expressions inacceptables pour attirer l’attention.

La punition :

De nombreuses sociétés ont recours à des sanctions pour éliminer des comportements indésirables.

 Selon de certains psychologues la punition peut réprimer temporairement certains comportements, et peut aussi conduire un enfant à nier les actes accomplis de peur d’être puni .Quand cette négation se répète elle risque d’etre une « habitude » chez l’enfant.

   Apprendre des modèles

Les enfants agissent d'une manière très semblable à celle de leurs parents, de leurs proches et des héros du cinéma et de la télévision. C’est un comportement acquis par l'imitation et la simulation. 

Facteurs influant sur le développement du comportement :

La culture

Dans les processus de socialisation, l'individu est influencé par la culture générale de la société dans laquelle il vit. Qui dit culture dit les croyances, les traditions, les coutumes, les règles morales et religieuses, les lois, les arts, la science et le savoir, ainsi que la technologie.

La famille

              La famille est le groupe le plus important, le plus puissant et le plus influent dans l'éducation de l'enfant et dans le développement de son comportement social, ainsi que dans la construction de son caractère. C’est la famille qui forme le comportement de l’enfant et lui inculque les valeurs et les tendances que la société souhaite, accepte et valorise.

              Ainsi, l'enfant peut absorber les normes et les valeurs adoptées par les parents, ce qui contribue au processus de sa normalisation sociale.

Relation entre les parents :

La relation des parents entre eux est d'une grande importance dans le comportement de l’individu. Le conflit entre les parents crée un conflit psychologique douloureux pour l’enfant et menacent sa sécurité. Quand il est témoin de ce conflit et entend des propos durs il ne peut pas échapper à leurs effets psychologiques. La mésentente entre les parents entraîne des comportements tels que la jalousie, l’égoïsme, la peur et l’instabilité émotionnelle.

Relations parent-enfant :

La relation des parents avec l'enfant et la manière dont ils le traitent jouent un rôle important dans la formation de son comportement et de sa personnalité . Un enfant dont les relations avec ses parents reposent sur un certain degré de satisfaction des besoins biologiques et psychologiques s’attend à ce qu’il ait une future personnalité, reposant sur l’équilibre émotionnel et la capacité de s’accorder et de coopérer avec les autres.

Si la relation parents-enfants se base sur un amour excessif et sur la gâterie l’enfant risque d’avoir un caractère trop égoïste caractérisé par un manque de confiance en soi et une incapacité à coopérer et à s'entendre avec les autres. 

Egalement si la relation des parents avec l'enfant est basée sur la rigueur, l’enfant a tendance à être  pessimiste, indifférent, négatif ou agressif, et à nuire à la famille ou à la communauté scolaire.                                          

Relation entre frères :

La relation des frères les uns avec les autres et leur harmonie, a un impact significatif sur le développement de la personnalité des enfants. Le manque de jalousie entre les frères est le résultat du traitement équitable adopté par les parents. Ils ne doivent donc pas préférer un enfant à un autre en raison de son sexe ou de son âge ou de son excellence dans un domaine.

L’école

L'école est une nécessité sociale à laquelle les communautés ont eu recours pour répondre aux besoins éducatifs que la famille, après la complexité de la vie, ne peut plus garantir. L'école a un double rôle. D’un côté c’est une institution sociale dans laquelle les apprenants apprennent les sciences et le savoir et de l’autre elle cherche à réaliser le développement de l'enfant physiquement, mentalement, émotionnellement et socialement, permettant ainsi à l'individu de devenir un bon citoyen.

Lorsque l'enfant passe de l'environnement familial à l'environnement scolaire, il apporte avec lui de nombreuses expériences, normes sociales, valeurs et tendances sociales qu'il a apprises à la maison. Le rôle de l'école est de compléter le travail de la famille en apprenant à l’enfant davantage de normes sociales, de valeurs, d'attitudes et de nouveaux rôles sociaux de manière disciplinée et ordonnée.

Le groupe de pairs et camarades

Au fur et à mesure que l'enfant grandit hors de l'entourage de la famille, ses relations sociales se développent. Après avoir joué avec ses frères et ses proches, son monde s’élargit et s'étend au groupe de pairs avec des relations et des interactions sociales d'un genre nouveau. Les interactions avec ces nouveaux groupes sont sur un pied d'égalité, car le groupe de pairs compte souvent des membres du même âge, parfois du même sexe.

L’impact des enfants les uns sur les autres a ses avantages : il façonne leur vie sociale et permet d’acquérir de nombreuses expériences et répond à leurs besoins psychologiques, ce qui les aide à la croissance sociale ainsi qu’au développement psychologique.

Un enfant privé de jouer avec d’autres enfants est un enfant isolé, triste, gêné et vie dans l’ennui. Tandis qu'un enfant qui côtoie d'autres enfants, il vit dans un monde réel plein de joie et de bonheur.

Les médias

Les médias inondent l’individu d’informations, de nouvelles et d idées. Ils font tout pour guider l’attention et le comportement des individus.

Les médias reflètent de manière attrayante de nombreux types de problèmes sociaux et de relations sociales, ce qui laisse un impact significatif sur le comportement de l’individu.

Conclusion :

Ainsi à part les comportements innés dits aussi instinctifs. Les comportements d’une personne sont majoritairement acquis .ils(les comportements) changent souvent pour permettre à l’individu de s’adapter aux changements de son environnement. Il ya certains qui sont universels et d’autres sont régionaux ou même locaux .ils sont dictés par la langue, la religion, la géographie et beaucoup d’autre facteurs.