Quel mode éducatif choisir ?

Introduction :

            La famille est la première « société » que fréquente l’enfant .Elle lui apprend les comportements et les règles à respecter pour vivre en société et être un bon citoyen. Éduquer donc est une rude épreuve pour les parents. Les outils et les modes éducatifs sont divers et parfois contradictoires et chaque parent fait de son mieux pour réussir dans cette mission éprouvante.

Dans cet article nous allons voire trois modèles d’éducation : l’autoritarisme, le laxisme et l’éducation bienveillante.                                                                                                                  

L’autoritarisme :

L'éducation autoritaire est un système basé sur la récompense-sanction. Il part du principe que l’adulte a toujours raison et que l’enfant doit toujours obéir. L’adulte impose donc sa volonté, son autorité et si l’enfant n’obéit pas il sera tout simplement sanctionné. Ainsi ce qui est recherché avant tout et l’obéissance de l’enfant.

 Les parents critiquent souvent leurs enfants, s’adressent à eux sur un ton froid et ne prennent pas en compte leurs désirs et leurs volontés. Les relations qu’entretiennent Les parents et les enfants sont dépourvues d'affection et d’amour.

Ce mode éducatif tourne autour d’une certaine violence éducative qui peut etre des récompenses des chantages des cris et même des fessées.

Inconvénients :

La relation parents enfants : même si l’enfant obéit il le fait souvent à contre cœur et il va ressentir des sentiments d’injustice. Il va ressentir également qu’il n’est pas écouté, compris et du coup il va s’isoler et coupera petit à petit toute communication avec ses parents.

Les enfants ne se confient pas à leurs parents et ne leur parlent plus de leurs problèmes et pire encore ne se voient plus que lors des repas.

  • Manque de confiance en soi : l’adulte pense, ordonne et l’enfant doit obéir et exécuter. De cette façon on n’apprend pas à l’enfant à réfléchir et à être responsable. Il va prendre l’habitude de toujours attendre les recommandations des parents et a peur de prendre l’initiative ce qui affecte son confiance en soi, sa créativité et ses relations sociales, même quand il sera adulte
  • Des enfants agressifs : les enfants (tout le monde aussi) ne supportent pas qu’on les surveille tout le temps et pour se rebeller ils ont tendance à être agressif avec les parents mais et surtout avec les copains en reproduisant le même comportement qu’ils subissent.
  • des enfants faibles : certains enfants au lieu d’etre agressif et autoritaires ils deviennent faibles et impuissants .Ils vivent à l’écart de leurs camarades.
  • stress du cerveau :à force de gronder tout le temps l’enfant, son cerveau se stresse et n’a plus les capacités de se comporter comme on le souhaite .Son psychisme avec l'âge sera également affecté et peut avoir des troubles obsessionnels, un comportement paranoïaque ou /et un caractère narcissique ou sadiques.
  • Tomber dans le laxisme : face à des enfants résistants les parents deviennent de plus en plus autoritaires et entrent dans un cercle vicieux. Les parents ordonnent les enfants se rebellent, les parents deviennent plus violents et leurs relations avec les enfants se dégradent encore plus. Devant cette situation ils deviennent tristes et fatigués de crier et punir ils tombent dans le laxisme comme s’ils disent à l’enfant tan pis pout toi j’ai tout fait pour toi tu ne veux pas m’écouter donc fais ce que tu veux.

Le laxisme :

Ce modèle qui consiste à donner à l’enfant la liberté de faire absolument tout ce qu’il veut.les parents n’enseignent à l’enfant aucun code ni aucune règle de vie. Ce dernier ne connait ni comment fonctionne le monde ni comment vivre en société. Les parents ont abandonné leur rôle d’éducateur et de parent et l’enfant est livré à lui-même.

Inconvénients :

  • L’enfant vit dans l’insécurité : puisqu’il ne sait pas et ne comprend pas les règles de la vie il va cavaler seul pour chercher à comprendre. L’enfant est perdu et c’est angoissant pour lui. Il va finir par se sentir mal accepté par une société qui veut qu’on respecte les règles.

 Philippe Jeammet, psychanaliste, « laisser tout faire à un enfant c’est non seulement lui faire prendre des risques exagérés, mais c’est également le confronter rapidement à son immaturité et risquer de créer prématurément un sentiment de détresse qui renforcera sa dépendance à son entourage ».

Si par exemple un enfant vole les jouets de son copain ou le frappe et ses parents n’ont pas intervenu pour lui dire que ce qu’il a fait et mauvais et que il y a des règles, l’enfant finira par être rejeté par ses copains et par la suite par toute la société.

L’éducation bienveillante :

L’éducation bienveillante est fondé sur le respect de l’enfant en tant que personne.une personne qui mérite d’être traitée comme un adulte.les parents doivent l’écouter ressentir ses émotions et comprendre ses désirs et ses préoccupations. Ils doivent porter sur lui un regard bienveillant et empathique dans le but de faire de lui un adulte sociable responsable, indépendant et qui a une bonne estime de soi.

Comment éduquer avec bienveillance ?

Les petits enfants de moins ne sont pas encore capables de maîtriser et de contrôler leurs émotions. Leurs réactions sont spontanées et les parent doivent les comprendre et les apaiser et non les sanctionner comme ferait un parent autoritaire.

Face à un comportement inapproprié les parents doivent :

  • rester calme
  • Ne pas crier, ni menacer, ni lancer des étiquettes péjoratives
  • calmer l’enfant
  • essayer d’arrêter le comportement avec douceur
  • Accueillir les réactions de l’enfant en lui signalant que cela veut dire que tu les approuve
  • écouter sa version sans le juger
  • lui donner confiance
  • Détecter les causes du comportement et voir si ce n’est pas un besoin qui n’est pas comblé.
  • Guider l’enfant à trouver lui-même la solution
  • Programmer des réunions familiales hebdomadaires dans les quelles on aborde les problèmes et les solutions possibles.
  • Établir un accord avec l’enfant sur certaines règles à suivre

Avantages :

L’éducation bienveillante ou positive est bénéfique et pour l’enfant et pour le parent .elle leur inculque des valeurs et développe en eux :

  • L’autodiscipline
  • Le respect de soi et des autres
  • L’estime de soi
  • La bienveillance et l’empathie
  • Le sens de la responsabilité
  • La capacité de résoudre les problèmes
  • L’autonomie

Conclusion :

           Voici donc trois modèle d’éducation. Nos ancêtres et la plupart de nos parents et certains éducateurs d’aujourd’hui adoptaient plutôt le système autoritaire mais finissent par perdre leurs enfants .Les parents qui ont démissionné de leur rôle d’éducateur pour une cause ou une autre préféraient le modèle laxiste mais les enfants perdent les repères. L’éducation bienveillante –à la mode- vise à avoir une relation positive et épanouissante avec l’enfant.

Chers parent, il n y a pas de modèle d’éducation parfait à suivre .J’espère que cet article vous aidera à revoir votre mode éducatif et adopter celui que vous jugez bénéfique pour vos enfants.